Oscars 2007

13-oscars-2007

And the winners are…
La 79e cérémonie des Oscars, emmenée par la pétillante Ellen DeGeneres, a rendu son verdict dans l’enceinte prestigieuse du Kodak Theater de Los Angeles. Une soirée qui aura (enfin !) consacré Martin Scorsese, après six tentatives infructueuses, auprès des professionnels du cinéma américain. Les Infiltrés obtient quatre statuettes, dont celles du Meilleur film, du Meilleur réalisateur et du Meilleur scénario adapté.
Ce qui me ravie pour Martin Scorsese qui méritait enfin son oscar pour The Departed .Très magnifique film, très bon casting, superbement rythmé.

Le sacre de Martin Scorsese

14-oscars-2007La septième fois aura été la bonne pour Martin Scorsese. Et avec la manière, s’il vous plaît ! Après six tentatives infructueuses auprès de l’Académie (cinq nominations à l’Oscar du Meilleur réalisateur pour Raging Bull, La Dernière tentation du Christ, Les Affranchis, Gangs of New York et Aviator; deux nominations au Meilleur scénario pour Les Affranchis et Le Temps de l’innocence), le cinéaste pouvait se croire définitivement maudit. Ses Infiltrés, avec quatre Oscars au compteur, dont deux majeurs, auront magnifiquement inversé la tendance. Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur scénario adapté et Meilleur montage, l’adaptation du thriller hong-kongais Infernal affairs aura permis de couronner un peu (trop ?) tard le travail d’un des plus grands réalisateurs contemporains. Et quelle plus belle image que de voir un Scorsese très ému entouré de Steven Spielberg, George Lucas, Francis Ford Coppola et Jack Nicholson !

Dans les catégories d’interprétation, les favoris des pronostics étaient au rendez-vous. La Britannique Helen Mirren obtient l’Oscar de la Meilleure actrice pour sa prestation dans The Queen, réalisant un impressionnant Grand Chelem après un Prix à Venise, un Bafta et un Golden Globe. Quant à Forest Whitaker, il décroche comme prévu l’Oscar du Meilleur acteur pour son interprétation du dictateur Idi Amin Dada dans Le Dernier roi d’Ecosse. L’Oscar du Meilleur second rôle féminin revient à Jennifer Hudson pour Dreamgirls, une récompense qui vient conclure un parcours de rêve entamé avec l’émission American Idol, pendant US de notre Nouvelle Star. Le septagénaire Alan Arkin, Oscar du Meilleur second rôle masculin pour son étonnante prestation dans Little Miss Sunshine, est quant à lui l’unique surprise de la soirée dans les catégories d’interprétation, damant le pion à Eddie Murphy, souvent annoncé gagnant pour son rôle dans Dreamgirls. Avec la statuette d’Alan Arkin, la comédie Little Miss Sunshine, couronnée de l’Oscar du Meilleur scénario, confirme qu’elle est bien la rafraîchissante surprise cinématographique de l’année passée.

Côté tapis rouge, honneur aux américaines qui doublent d’effort pour se faire belle et faire tourner les têtes dans leurs superbes robes de Haute Couture.
Les Françaises quand à elles, cultivent plus leurs côtés bohème, actrice glamour sans maquillage et osent porter des tailleurs pantalons aux césars.
c’est une autre façon de voir les choses.

14

 

 

Bravo à Jennifer Hudson qui  mérite absolument son oscar et bien fait pour Beyonce.
Bravo à Forest Whitaker, ce type est trop fort et tellement humble.
Allez voir son film , ça fait mal au cœur
Voilà l’image que je retiens, les américains qui n’ont pas peur de récompenser des acteurs black.

Advertisements