Paranoiak

Paranoiak

 

L’histoire
Kale, 17 ans, habite une de ces banlieues paradisiaques où il ne se passe jamais rien, jusqu’au jour où…
Seul chez lui, maître de son temps, ses journées se passent à surfer sur le web, à regarder la télé, à jouer sur sa console, à se gaver de pizzas, à reluquer en douce la fille canon qui vient d’emménager dans la maison voisine.
Une vie de rêve ?
Pas tout à fait… Car Kale n’a pas le droit de sortir de chez lui.
Placé sous contrôle judiciaire à la suite d’une algarade, il doit purger sa peine à domicile, et trouve chaque jour plus étouffante cette contrainte.
Son seul exutoire : épier ses voisins à la jumelle, observer leurs habitudes, leurs déplacements, leurs incongruités, tenter d’en déduire leurs petits et leurs grands secrets. Et Kale, jamais à court d’imagination, prend à ce petit jeu un plaisir considérable. Mais le jeu prend soudain une tournure inquiétante, lorsque Kale et sa nouvelle copine découvrent qu’un de leurs voisins, l’énigmatique Mr. Turner, pourrait bien être… un tueur en série…

Mon Avis
Pour les connaisseurs, Paranoiak  est une version plus jeune du chef d’oeuvre d’Alfred Hitchcock « Fenêtre sur cour » où un héros paralysé observe ses voisins et est témoin d’un meurtre. Sauf qu’ici, le bracelet électronique à la cheville remplace la jambe plâtrée et le mobilier dernier cri avec la camera numérique se substituent au vieil appareil photo reflex.

Donc il ne faut pas s’attendre à un film très stressant, à la limite j’ai trouvé l’ambiance détendue même si la tension monte vers la fin .
On a affaire à un thriller sans prétention qui tient la route, très sympathique, drôle et angoissant surtout à la fin comme je le disais précédemment.
Le jeu des acteurs est bien mené et l’intrigue est intéressante.
Le jeu pervers mené par le jeune Kale est assez croustillant et l’on se rend compte comment il est assez facile de passer dans le rôle du voyeur!

Une fois de plus, Shia Labeouf confirme ici son statut de révélation de l’année, car c’est lui qui porte le film sur ses épaules et il le porte bien.
Ce petit est vraiment à surveiller…

Publicités