Le goût de la vie

Le goût de la vie

L’histoire

Kate règne sur les cuisines du 22 Bleecker, un des restaurants les plus cotés de Manhattan. Inventive et exigeante, précise et rigoureuse, elle mène sa petite équipe à la baguette et accomplit chaque soir de nouveaux prodiges dans une ambiance studieuse et concentrée. Consciente de ses mérites, elle se veut irréprochable et ne s’autorise aucun relâchement. Son perfectionnisme fait l’admiration de tous, mais intimide les hommes et décourage les avances. Fréquemment levée avant 5 heures, jamais couchée avant minuit, Kate mène une existence quasi monacale…
Après la mort soudaine de sa sœur cadette, Kate recueille et prend en charge sa nièce, Zoe, 9 ans, en faisant de son mieux pour l’aider à surmonter l’épreuve. Mais la fibre maternelle lui fait cruellement défaut, et ses efforts les plus méritoires se heurtent à la résistance polie de la fillette, qui lui reproche d’en faire trop.
De retour au restaurant après une semaine d’absence, Kate a la désagréable surprise de trouver en cuisine un nouveau sous-chef : Nick, blagueur et exubérant, braillant à pleins poumons des airs de Verdi et Puccini pour la plus grande joie du personnel…

Mon Avis

La bande annonce est trompeuse
Je trouve qu’on va pas au bout des choses
C’est fait en surface ce qui fait que ça passe vite
Trop de mélo à la sauce américaine
On entre jamais dans l’histoire
Tous les sentiments sont survolées: le deuil, l’amour, devenir mère, se battre pour gagner son boulot…
Même la cuisine n’est pas assez mise en valeur, c’est sans saveur.
Si vous voulez voir un film sur la cuisine autant aller voir Ratatouille.

C’est dommage …

Publicités