American Gangster

American Gangster

L’histoire

Début des années 1970, New York.
Frank Lucas (Denzel Washington) a vécu pendant vingt ans dans l’ombre du Parrain noir de Harlem, Bumpy Johnson, qui en fait son garde du corps et confident.
Lorsque son patron succombe à une crise cardiaque, Lucas assure discrètement la relève et ne tarde pas à révéler son leadership, son sens aigu des affaires et son extrême prudence, en prenant pour auxiliaires ses frères et cousins et en gardant un profil bas. Inconnu de la police comme des hautes instances de la Cosa Nostra, Lucas organise avec la complicité d’officiers basés au Vietnam un véritable pont aérien et importe ainsi par avions entiers des centaines de kilos d’héroïne pure, qu’il revend à bas prix dans les rues de New York.
Tandis que Lucas amasse ainsi, en toute discrétion, une fortune colossale, l’inspecteur Roberts (Russel Crowe) du NYPD enquête patiemment sur l’origine et le fonctionnement de ce marché parallèle d’un genre inédit, et finit par soupçonner l’insaisissable Frank Lucas. Une étrange partie de cache-cache commence alors entre ces deux solitaires perfectionnistes dont les destins seront bientôt inextricablement mêlés…

Mon Avis

Je suis pas trop film de gangster à la base et j’avoue que je suis allée particulièrement pour mon acteur fétiche Denzel et comme d’habitude il assure !
J’ai pas trop accroché au début du film mais toute la deuxième partie m’a réveillée et captivée.

C’est un polar poignant, réaliste et très documentaire sur le problème de drogue en Amérique, de sa production à sa vente.
Le scénario inspiré de faits réels, (Franck Lucas toujours vivants s’est lié d’amitié avec le policier qui l’a coffré. Incroyable!) est très bien écrit.
Les acteurs sont irréprochables avec un Denzel Washington à la hauteur de sa réputation. La reconstitution des décors est très réussie.
Et comme je le disais, l’intrigue subit cependant un démarrage lent, mais l’accroche se fait rapidement et l’enchaînement de l’histoire est bien mené: pas de scènes inutiles, pas de fausses notes.
Un film à voir pour les amateurs du genre.

Publicités