Joyeuses Pâques

17761_10151355876700547_2081880602_nPâques : œufs, chocolat, bon repas, vacances ou jour férié…

Mais au fait à quoi correspond cette fête ?
Pourquoi y a-t-il une fête juive qui s’appelle « pâque » et une fête chrétienne qui s’appelle « pâques » ?

C’est tout simple, la langue française distingue en effet la  Pâque originelle juive et la fête chrétienne de Pâques.

La première commémore la sortie des israélites d’Égypte et le passage à sec de la Mer Rouge par un repas rituel qui s’appelle aussi « la Pâque ».

C’est le passage de l’esclavage à la liberté, la naissance d’Israël en tant que nation. Mais cela s’est constitué par l’action de Dieu et non par une guerre d’indépendance ou une guerre civile. Les débuts de la nation se trouvent dans la confiance en Dieu.

Cette histoire est racontée dans le livre de l’Exode (Ancien Testament).
Pâque (en Hébreu Pessa’h) signifie «il passa (par dessus), passage» et fait donc référence à un épisode de la sortie d’Egypte. Dieu avait envoyé Moïse délivrer les Hébreux (peuple Juif) du pouvoir totalitaire et esclavagiste du pharaon.

Tandis que la fête chrétienne de Pâques est la célébration de la résurrection de Jésus, passage de la mort à la vie.  D’après les Évangiles, c’est pendant cette fête juive (la pâque) que Jésus a été mis à mort. C’est pourquoi le nom en a été repris pour désigner la fête chrétienne (Pâques).

Aujourd’hui, la mort de Jésus est célébrée le vendredi saint. Et Jésus est ressuscité le troisième jour, c’est à dire le dimanche de Pâques.

L’essentiel de tout ça, c’est que Jésus n’est pas resté dans son tombeau, il est revenu à la vie !

Sa prophétie s’est accomplie.

Il a bien payé pour nos péchés afin que nous soyons libérés.

Merci Jésus

Publicités