Maitresses ?

 

A croire que ce thème m’obsède car je l’ai déjà traité plusieurs fois sur mon blog…
Et pourtant, je ne suis jamais passée par cette épreuve grâce à Dieu mais j’avoue avoir vu les dégâts autour de moi et ça m’attriste.

bref fermons la parenthèse …

 

J’adore Scandal et Being Mary Jane, mais vraiment ces séries font du tort à l’image du couple.

Elles hissent la maîtresse au rang de déesse et font passer l’épouse légitime pour une empêcheuse de tourner en rond, une mégère, toujours mal fagotée, grosse vache à lait, moche et tout, qui oblige son mari à rester avec elle alors qu’il est si malheureux et que la maîtresse est si belle si désirable si passionnée si …si …maîtresse!!!

Réveillons nous ce n’est que de la fiction !!! (bonne, certes) mais de la fiction !

Dans la vraie vie, la maîtresse c’est juste 1 ou 2 rencontres furtives par semaines, du sexe que du sexe.

Le mari infidèle qui dit détester sa femme et vouloir la quitter, n’est jamais là quand elle a besoin de lui, il ne gère pas ses humeurs, il ne gère pas ses soucis, il ne l’ appelle pas le soir pour savoir comment s’est passé la journée et il ne veut pas qu’on l’appelle (car sa femme est dans les parages, non il ne peut pas!), il n’y a pas d’amour, pas d’affection, pas de passion.

Elles sont  juste là pour satisfaire leur libido.

Les bons moments, ils les passent avec leurs épouses et  enfants, et si par hasard elles le croisent dans la rue avec sa famille, elles n’ont même pas le droit de le saluer. Normal, discrétion oblige.

Larmes, tristesse et solitude sont le quotidien des maîtresses, rien de plus. Faut avoir les nerfs solides pour être Olivia Pope!

Publicités